• Le coeur enragé d'Hinata (2/3)

    Le cœur enragé d'Hinata


     

    Brûlons le ! proposa un homme en tendant une peluche caricatural du démon.

    Cet individu fut soutenu par la foule qui c'était entassée autour d'un cracheur de feu qui aimait faire des spectacles devant un public et pour ce soir, il n'allait pas se priver de mettre le paquet. La proposition lui plaisait et il s'empara de l'objet en question. Les enfants assis devant avaient leurs yeux qui brillaient de mille et une couleurs. Voir un tel numéro dangereux était passionnant. Mais, ils étaient intéressés par la destruction du monstre, une nouvelle fois.

    L'homme de feu pris en bouche un liquide inflammable. Il tenait de sa main gauche une torche et s'apprêta à cracher dessus pour brûler la peluche au sol, quand un coup lui fut donné dans le dos. Il vomit le breuvage à côté et tomba sur toute sa face. Une jeune femme se tenait derrière, en position de combat. Elle tremblait et avait les larmes aux yeux.

    Les villageois qui venaient d'assister à cette scène eurent un temps de réflexe de deux secondes avant de partir en lançant des jurons sur cette adolescente qui venait de foutre en l'air ce divertissement.

    Hinata Hyuuga s'empara du jouet et s'enfuit avec. Elle traversa une grande rue occupée par des dizaines de citoyens.

    Arrêtez ! Il ne mérite pas ça ! hurla-t-elle en bousculant par les épaules ceux qui bloquaient son passage.

    Le démon Kyubi était représenté de partout : sur certains murs mobiles où des gens jetaient des tomates souillant ainsi le mythique monstre ; des déguisements comiques étaient portés par des bouffons et des enfants les frappaient, punissant ainsi la légende de ce démon ; et des peluches formaient à présent des torches pour éclairer le village.

    Elle fut également poussée à plusieurs reprise mais elle continua son chemin, la peluche serrée fortement contre sa poitrine. Des gouttes glissaient le long de ses joues. Des larmes de tristesse et de honte. Pourquoi avait-elle agit ainsi ? Elle venait de se faire remarquer, chose qu'elle ne faisait jamais d'habitude. Mais c'était pour la bonne cause : c'était pour Naruto.

    Il était partit il y avait vingt quatre heures pile et il lui manquait déjà. Il avait laissé Hinata seule, pourquoi avait-il fait ça ? Il était sa raison de vivre, son amour de toujours. Bien qu'il avait son esprit enfantin, c'était ça qui lui avait donné son charme, en tout cas aux yeux de la jeune Hyuuga. Sauf qu'il était partit, il n'existait plus. Elle ne s'en remettrait jamais.

    Elle tourna dans une ruelle, marcha sur une flaque d'eau qui éclaboussa autour d'elle. Elle avait les yeux fermé et courrait sans vraiment savoir où aller. A la fin de cette rue, elle tourna à droite, se hâtant de fuir loin de cet endroit, loin de là où on troublait la légende du démon. Elle sauta par dessus la porte menant aux quartiers de l'Hokage et de son personnel, puis fonça jusqu'au Mont. Là, les visages des Hokages précédents étaient gravés dans la roche et semblaient avoir leurs yeux braqués sur elle.

    Naruto venait se réfugier là haut, quand ça n'allait pas. C'était son jardin secret. Il avait même fait plus d'une bêtise sur ces figures, mais il aimait toujours aller ici. Hinata laissa échapper un léger sourire en repensant au passé. Elle aurait aimée revivre ces bons moments là en sa compagnie... Elle riait et pleurait en même, elle ne savait quoi penser.

    Elle décida d'escalader ces visages, en espérant trouver la chaleur de Naruto sur ces roches, ou alors des marques et autres pouvant témoigner son ancienne présence. Rien. Tout avait été effacé, il ne restait plus aucune trace de ses sottises. Hinata en fut déçut.

    Une légère bourrasque lui fit perdre l'équilibre, alors qu'elle arriva sur le nez d'un des Hokage. De réflexe, elle mit tout son poids contre la paroi et parvint à ne glisser que jusqu'à la bouche du même visage. Elle se ressaisit et grimpa encore, afin d'arriver sur la tête du visage le plus haut. De là, elle avait une vue incroyable sur le village de Konoha.

    Tout les habitants faisaient la fête. Tous étaient de bonne humeur, et durant toute la nuit jusqu'au petit matin, ils allaient célébrer la mort du démon Kyubi. Hinata avait mal au cœur en entendant les rires qui montaient des quatre coins du village. Peut être que parmi tous les habitants, une poignée de personnes pleurait la mort de Naruto, peut être... Mais ce qui était sûr, c'était que Sakura devait être l'une d'elle. Cette dernière était pendant tant d'années aveugle sur l'amour qu'éprouvait Naruto à son sujet, à présent, elle devait regretter de l'avoir ignoré.

    Un feu d'artifice plus imposant que tous les autres, troubla ses pensées. Majestueusement grand, il prenait tout le ciel et des acclamations retentirent quand une forme animée représentant un géant renard aux innombrables queues se faire attaquer par des petits êtres qui semblaient des hommes. Des applaudissements éclatèrent, ainsi que des ''Whoa'' remplit d'admiration. Hinata, elle, en fut dégoutée. Dans son être le plus profond, elle maudissait toute les personnes qui rigolaient des événements de la veille. Aucun être n'avait, ne serait-ce, une petite pensée pour les victimes qu'il y avaient eu afin de neutraliser Naruto, le porteur du démon.

    Soudain, un autre artifice encore plus colossale que celui qui animait le ciel, le dissipa afin de le remplacer par un visage familier : celui de Naruto. Les formes, les couleurs ainsi que la joie sur cette figure étaient parfaitement réel, à croire que c'était une image de ce garçon agrandit. Hinata sourit en entendant des injures éclater à ce sujet. Enfin, dans ce monde de brut, il y avait des gens qui appréciaient le défunt. Les camarades de classe fidèles à leur poste, soutenaient ceux qui pleuraient le défunt.

    Cette fois-ci, ce fut des larmes de bonheur qui coulèrent le long des joues de la jeune fille. Elle était contente. Alors qu'une autre bourrasque arriva d'en haut, Hinata se laissa porter par ce vent chaud, en serrant contre elle toujours la peluche de Kyubi. Ainsi, elle chuta sur plusieurs dizaines de mètres ; le dos face au sol et les yeux attachés à l'image de Naruto...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :