• Créer une magie crédible

    Qu’est-ce qui distingue la fantasy des autres genres ?

    Elle peut utiliser le même cadre qu’un roman policier contemporain ou qu’un roman d’amour historique, alors pourquoi n’est-elle ni l’un, ni l’autre ? Tout d’abord, le ton ou l’accent d’une histoire de fantasy ne porte pas sur l’histoire romantique ou le mystère, bien que les deux puissent être un facteur important de l’histoire. La majorité des travaux de fantasy contient des éléments de magie, que ceux-ci soient inhérents au cadre, aux personnages ou à quelque chose de manipulable.

    La première étape pour décider de la manière d’ajouter de la magie dans votre monde est de déterminer qui ou ce qui la détient ou l’utilise. Est-ce que ce sera tout le monde ou juste quelques privilégiés ? Sera-t-elle acceptée et banale ou redoutée et illégale ? Fera-t-elle partie des habitants eux-mêmes ?

    Ceux qui utilisent ou développent la magie dans votre monde affecteront grandement votre intrigue et les personnages eux-mêmes. Si la magie est limitée à un petit nombre (comme dans Harry Potter), comment y répondra le reste du monde ? Une personne utilisant la magie sera-t-elle mise à l’écart ou persécutée ? Considérez l’extrême opposé. Dans le premier livre de Xanth, Bink a été exilé parce qu’il ne possédait pas de talent magique. Votre monde peut prendre position ou se placer quelque part entre les deux. La série Harry Potter est en fait un mélange des deux : dans le monde "réel", peu détiennent de talents magiques et ceux-ci sont gardés secrets, mais dans la communauté magique, ceux qui sont nés sans magie sont traités avec pitié et/ou mépris.

    La plupart des histoires de fantasy limitent la magie disponible pour les personnages à cause d’une raison très importante : le conflit. Si tout le monde possède une magie illimitée, alors où se trouvent les possibilités de conflit ? Si un magicien peut réduire en poussière tous ses ennemis au premier signe d’ennuis, il devient alors impossible d’accroître la tension. Le magicien (bon ou mauvais) doit pouvoir perdre sans quoi il n’y a plus de suspense.

    La cohérence est une préoccupation importante lors du développement des systèmes magiques. Si la sorcière Beurkabette se souvient soudainement à la page 400 qu’elle peut réduire à néant ses ennemis par une pensée alors le monde que vous avez créé perd de sa crédibilité.

    Beaucoup d’écrivains confondent la cohérence avec la rigidité et ont l’impression de ne plus avoir de place pour le développement ou le changement. Ce n’est pas vrai. Un personnage qui a des problèmes pour allumer une bougie à la page 3 peut tout de même incendier une ville entière à la page 300 SI l’histoire appuie ce changement en donnant l’impression au lecteur que les pouvoirs et aptitudes du personnage se sont développés. À aucun moment, les facultés du personnage ne doivent miraculeusement changer pour résoudre le conflit final.

    Dans Le Fléau du Chalion de Lois Bujold, le personnage principal accomplit un miracle, mais Bujold a construit son monde autour des cinq dieux/déesses et de leurs antécédents d’attribution de pouvoirs miraculeux à leurs rares élus. L’histoire est construite d’une main de maître vers cette conclusion et le lecteur ne part pas avec le sentiment que l’auteur a "triché".

    Source :

    L’origine de la magie dans votre monde peut avoir une importance vitale. Elle peut provenir d’un pouvoir universel (la Force), d’un don divin (les mythes à travers le monde utilisent souvent cela), des fondements de la nature (les elfes de Tolkien), ou d’un dérivé de la force vitale (la trilogie Secret Texts de Holly Lisle en est un excellent exemple).

    Technique :

    Si vos enchanteurs, mages ou sorcières ont besoin d’ingrédients spéciaux et d’herbes pour travailler leur magie alors, où les trouveront-ils ? Si la magie est utilisée ouvertement, peuvent-ils trouver ce dont ils ont besoin dans des magasins ou au marché ? Si la magie est crainte ou proscrite, quelle distance devront-ils parcourir pour obtenir les composantes requises ?

    Katherine Kurtz utilise des rituels magiques dans sa série Les Derynis en se servant de l’Église Catholique comme source d’inspiration. La quantité de détails que vous utilisez pour montrer à votre lecteur comment la magie fonctionne dans votre monde dépendra de votre style d’écriture. Kurtz construit doucement la tension et une bonne partie du conflit de la première trilogie prend place uniquement entre les personnages et non pas extérieurement. Alors que Tolkien fait aussi progresser la trilogie du Seigneur des Anneaux à un rythme plus lent que certains romans de fantasy, il n’a pas passé beaucoup de temps à expliquer comment ses sorciers utilisent leurs pouvoirs. Il y a parfois des mots prononcés (par exemple, Gandalf sur le pont faisant face au balrog) mais souvent la magie est aussi simple qu’un mouvement de bâton.

    Pouvoir :

    La quantité de pouvoir qu’un magicien possède dépendra essentiellement de l’intrigue de votre histoire et du rôle de votre magicien dans celle-ci. Beaucoup d’histoires favorisent la puberté en tant que moment "d’éveil magique" ou comme période de développement extrême des talents. C’est à cause de l’incapacité d’un jeune enfant ou d’un bébé à comprendre les conséquences de leurs actes (c’est pour cela que nous ne donnons pas le droit aux préadolescents de conduire une voiture dans notre monde). Quelle que soit la manière dont vos personnages utilisent leur magie ou la façon dont elle interagit avec les autres créatures et forces, il est nécessaire qu’elle suive un ensemble de règles. La cohérence est inestimable dans l’univers magique. Sans cela, la magie devient l’élixir miraculeux qui pourfend les intrigues blessées et délivre des mondes pauvrement développés.


    SOURCE


  • Commentaires

    1
    Sckual-douxreveur
    Vendredi 7 Mai 2010 à 10:21
    Pour avoir lu, un bout de l'un de tes écrits, je fut ravi de constater que tu écris dans un autre domaine que moi


    Bonne chance.....
    2
    Joadar Profil de Joadar
    Vendredi 7 Mai 2010 à 14:42
    Disons que j'écris un peu dans tout domaine (fanfictions, romans (SF/Fantasy/Fantastique/Drame/etc...), nouvelles, poèmes).
    Merci à toi de ce commentaire ;).

    Bonne chance à toi aussi :D
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :