• Chapitre 41 - Ginny Weasley

    Chapitre 41

    Ginny Weasley


     

    Elle était partit sans avoir demandée la permission à Sally et avait dit à Drago qu'elle allait la rejoindre. Un gros mensonge qu'elle regretta d'avoir dit. A présent, elle s'aventurait dans un champ de bataille immense où des corps sans vie d'adolescents et d'adultes gisaient sur le sol. Elle avait peur, pourtant elle avait laissée le Serpentard uniquement pour se battre. Mais, les tripes étaient absentes et elle espérait que cette envie de vomir était passagère. Du sang de partout, des organes vitaux en dehors de leur corps respectif et cette puanteur étaient dégoutant.

    - Quelle barbarie, commenta l'adolescente à haute voie, avec sa main bloquant l'accès à son nez et sa bouche.

    Des combats éclataient tout autour d'elle. Elle avait eu de la chance de ne pas se faire toucher par un des innombrables sorts qui fusaient tout autour d'elle. Elle serpentait entre plusieurs conflits afin d'aller à la cour de l'école, là où l'engagement avait commencé.

    Elle était au troisième étage, elle devait descendre les derniers par n'importe quel moyen. Peut être qu'il y avait des passages secrets, ou autres, mais il fallait qu'elle y parvienne. Non, c'était trop risqué. Ils étaient peut être bloqués, et après, elle n'aurait plus moyens de faire marche arrière.

    Elle fit un pas de plus, un corps inanimé tomba devant elle. Un cri sortit de sa bouche. Elle lâcha même sa baguette qui tomba sur cette masse. Elle se dépêcha de la reprendre avec un haut le cœur, pour ensuite enjamber ce qui restait d'un élève de Durmstrang. Elle imagina Viktor Krum à sa place et eut des larmes qui lui montèrent aux yeux.

    Les escaliers furent descendus en moins de deux, puis une fois fait, elle fut agressée par un Mangemort qui possédait un masque. Baguette en main, il lui bloquait le passage. Il semblait jouer avec elle, car à chaque pas de la fille, il l'imita.

    - Eh, j'ai pas envie de jouer moi, dit la rouquine. Stupefix !

    L'aura rougeâtre fut dévié de sa trajectoire par le Mangemort.

    - Prior Incanta ! Lança l'adversaire.

    Il venait de jeter le dernier sort qu'il avait fait avec sa baguette. Quel était-il ? Un sort impardonnable ? Oui, ce fut le cas. Ginny s'effondra sur le sol en gigotant de partout. Une douleur la démangea de partout, elle souffrait. L'Endoloris faisait effet.

    - Et moi j'ai envie, fit l'homme en s'approchant de l'élève.

    Il s'accroupit à côté d'elle et passa une main recouverte de croutes sur la joue de la fille. Elle ne cessée de bouger, se tortillant de partout. Mais par contre, elle ne criait pas, c'était inutile.

    - Tu es courageuse, souffla le Mangemort. J'admire ça.

    Il se releva, la regarda encore quelques instants et retira le sort qui pesait sur l'adolescente. Cette dernière pleurait sans émettre le moindre son. Elle se mit en boule, se balançant d'avant en arrière, sa baguette en main.

    - Je te laisse une chance de me vaincre, parce que je suis gentil.

    Le Mangemort tournait autour d'elle, sa longue cape traînant derrière lui. Gentil, lui ? Il s'en prenait à une étudiante, comment pouvait-il être considéré comme gentil ?

    Les conflits autour d'eux disparurent au fur et à mesure, et toujours de la même façon : la mort du plus faible. Il ne restait plus qu'eux deux sur le deuxième étage. Ils avaient toute la place pour s'affronter.

    La fille Weasley se releva en tremblant et les joues humectées de ses larmes. Elle redressa ses cheveux derrière et vit que son ennemi ne réagissait pas. Il se tenait devant lui, les bras croisé.

    - Vous n'êtes pas digne d'être un Humain pour faire ça ! Cracha Ginny.

    Le Mangemort se mit à rire en se penchant légèrement en arrière. Ce son résonna dans tout l'étage. Derrière, on pouvait entendre de légers brouhahas murmurer des incantations, des jurons et autres au niveau des étages supérieurs et inférieurs.

    - Comment le sais-tu ?

    - De quoi ?

    Il ria de plus belle. Il porta une main à son masque et le retira en annonçant :

    - Que je ne suis pas un humain !

    Son visage à découvert fut la plus mauvaise chose qu'il eu faite. Ginny sursauta en voyant cette figure complétement brûlée et remplis de croutes. C'était de naissance, ça se voyait. Ses deux yeux n'étaient pas synchronisés dans leur orbite et cette odeur qu'il dégageait le rendait encore plus repoussant. La fille recula de quelques mètres mais fut interrompit par le mur. Elle était coincée. Elle se lamenta sur le choix qu'elle avait prise tout à l'heure. Pourquoi était-elle partie comme une inconsciente ?

    Le fou rire du Mangemort était interminable. Il se rapprocha de plus en plus de sa proie. Sa baguette rangée à l'intèrieur de sa cape il tendit les bras et s'arrêta de se moquer.

    - Allez, dit-il, montre moi de quoi tu es capable.

    Ginny parvint à dresser sa baguette face à elle. Les tremblements l'empêchaient de se concentrer. Elle respira profondément. Le monstre face à elle voulait qu'elle le tue, chose qu'elle n'avait jamais pensée de faire dans sa vie. Des nouvelles gouttes vinrent parler sur ses joues, elle était incapable de lancer le moindre sort, quelque chose l'en empêchait. Et si c'était lui qui la tuait ? Non, elle ne pouvait pas se laisser faire, pourtant, ce fut le cas.

    - Pfft, qu'est-ce qu'on t'enseigne dans cette école ? Se renseigna le Serviteur des Ténèbres en ayant reprit son sérieux.

    Il se saisit de sa baguette personnelle et lança tout de suite un sort :

    - Avada Kedavra !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :