• Chapitre 39 -Severus Rogue

    Chapitre 39

    Severus Rogue


     

    - C'est pour la bonne cause ! Répéta le professeur des potions à ses agresseurs.

    Deux Mangemorts étaient face à lui, dont Bellatrix Lestrange. Ils n'avaient pas encore jetés le moindre sort, essayant d'avoir des réponses à leurs questions.

    Ils n'arrêtaient pas de tourner depuis cinq minutes, alors que la bataille avait pris de l'ampleur. Des murs étaient tombés, des dizaines de personnes étaient déjà mortes et Albus Dumbledore se battait contre le Seigneur des Ténèbres : Voldemort. Severus n'avait pas eu le temps de voir comment ce déroulait le duel entre deux sorciers les plus puissant. D'un côté, le Mage blanc qui œuvrait pour le bien des deux mondes, et de l'autre côté, le Mage noir, qui lui se battait pour le mal.

    - Tu es un traitre depuis toujours ?

    Severus ne répondit pas à Bellatrix.

    - Pourquoi ? Continua la femme.

    Derrière le profil froid de Rogue se cachait un grand cœur. Un cœur qui avait autrefois aimé quelqu'un. Mais ça remontait à son adolescence, durant ses propres années à Poudlard en tant qu'élève. Il faisait tout ça pour cette personne, pour que son fils soit protégé et aussi pour se venger, pour abattre celui qui avait tué sa bien aimée.

    - Je le fais pour Potter.

    Bellatrix et son collègue rigolèrent d'un rire forcé qui faisait froid dans le dos.

    Pour Potter... C'était grâce à Albus si Severus c'était engagé en tant que serviteur du Mal. A la base, il n'aurait dû être Mangemort que pour quelques jours, afin de poignarder le Seigneur des Ténèbres, mais au final, il était devenu un des meilleurs sujets que Voldemort n'avait jamais eu.

    - Pour Potter ? Souligna-t-elle entre deux bouffées.

    Severus ne pouvait se permettre qu'elle continue de se moquer de lui ainsi.

    - Sectumsepra ! Lança-t-il à la femme, ex prisonnière d'Azkaban.

    Cette dernière ne vit ce sort dangereux et fut sauvée par l'autre Mangemort. Celui-ci eut la poitrine et le visage tailladés. Il s'effondra sur le sol, se noyant dans son propre sang.

    Bellatrix c'était arrêtée de rire en voyant quelqu'un d'autre mourir à sa place. Elle jeta un rapide coup d'œil à son camarade tombé pour s'intéresser de nouveau à Severus.

    - Pourquoi ?! Demanda-t-elle encore. Pourquoi avoir fait ça ?

    C'était lassant à force.

    - Stupéfix ! Tenta-t-elle.

    Le sort toucha un pilier juste derrière le professeur. Il ne prit pas la peine de se retourner pour voir le résultat, qu'il riposta :

    - Sectumsepra !

    - Sectumsepra ! Imita Bellatrix.

    Elle eut raison de faire ça. Les deux énergies mortelles s'assemblèrent puis furent déviées de leurs trajectoires. Cette puissance traversa toute la cour pour frapper contre un mur. Une secousse ébranla toute la face de la structure. Certains combats avaient cessés pour que les participants voient les conséquences, ils s'attendaient tous à un éboulement. Au lieu de ça, un simple craquement audible à plusieurs dizaines de mètres.

    Severus avait fait la bêtise de regarder, pendant ce temps, Bellatrix en avait profité pour fuir. Il ne la voyait plus, elle c'était faufilée entre plusieurs duels. Il cracha un juron et frappa du pied le sol.

    Un cri résonna. Il se retourna et vit un Mangemort, baguette dressée vers le ciel, qui hurlait en fonçant droit sur le professeur. Ce dernier s'accroupit et attendit le bon moment pour se relever et ainsi, projeter cet individu qui ne semblait pas avoir d'intelligence. Severus fit ce mouvement avec toute beauté. Sa longue cape noir s'éleva derrière lui, ces cheveux firent de même. C'était inédit et unique en son genre. Voir ce professeur aussi cruel, faire un tel geste devait être gravé à jamais dans les annales. Peut être que si un des êtres ayant assister à cet acte voudrait bien lui donner se souvenir et le voir encore et encore grâce à la pensine, il en serait content. Quand il se redressa de toute sa hauteur, il donna un coup de cheveux dans le vent pour les redresser et fit apparaître au coin de sa bouche un sourire fier.

    Il n'eut pas le temps de se féliciter qu'il tenta de retrouver Bellatrix. Cette femme avait fuit, il en revenait pas. Pourquoi fuir ? Et pour aller où ? La bataille décisive ce déroulait dans l'école, elle était obligée de rester et heureusement pour Severus, il connaissait bien Poudlard. Depuis le temps qu'il empruntait ces couloirs, il pouvait traverser l'école entière avec la vue cachée.

    - Expelliarmus !

    La traitresse, elle l'avait prit par derrière, alors qu'il ne s'y attendait pas. Sa baguette magique fut éjectée sur sa gauche. Bellatrix arrivait par sa droite. Il lui jeta le plus mauvais de tout les regards qu'il n'eut jamais fait de sa vie. En guise de réponse, elle rigola encore.

    Ne peut-on pas enfermer cette folle ?! Se demanda-t-il intérieurement en espérant que quelqu'un – ou quelque chose – puisse l'entendre. Il faisait allusion aux Détraqueurs, sauf que ceux-ci étaient également des partisans du Seigneur des Ténèbres. Bizarrement, ils ne participaient pas à la bataille. Puis, que feraient-ils à part de se nourrir de l'esprit des étudiants ?

    - Eh bien Servilus, pourquoi fais-tu cette tête ? Se renseigna Bellatrix, amusée.

    Servilus était un de ses surnoms, tout comme le Prince de Sang-Mêlé. Personne ne savait quoi que ce soit de ses parents ! personne sauf Dumbledore et les Mangemorts. Il regretta de leur en avoir parlé. Son père était un Moldu, à cause de ça, il n'était pas de sang pur. Et pourtant, il avait réussit à accéder à la Maison de Serpentard.

    La femme était prête à usée sa baguette. Mais quelque chose l'en empêcha. Ce n'était pas une force en elle, mais plutôt extérieur. En effet, elle avait prit de plein fouet un sort qui avait loupé sa cible originale. Elle souriait, mais ne rigolait plus. Ses pieds quittèrent le sol, elle fut propulsée à une vitesse alarmante contre un pilier. Ce dernier ne résista pas sous le choc et s'effondra, recouvrant de débris Lestrange. Le professeur des potions eu de la peine envers elle. Ça lui passa vite et s'occupa alors de nouveaux Mangemorts.

    Le soleil était à présent entièrement levé, et il éclairait ainsi le champ de bataille s'étendant à même la forêt interdite...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :