• Chapitre 37 - Viktor Krum

    Chapitre 37

    Viktor Krum


     

    L'envie de crier le démangeait. Il n'avait pas pût retenir quelques larmes et à présent, il voulait hurler tout ce qu'il avait en lui. Les derniers élèves – sauf le bulgare qui était toujours allongé – présents dans la Salle sur Demande se tenaient à cotés de lui. Depuis que les coups sur la porte s'étaient multipliés ainsi que les jurons et sorts contre celle-ci, Ron était de plus en plus inquiet. Il se tenait devant les autres, avec sa baguette en main droite dressé contre l'entrée. Les murs tremblaient, les sorts de protection de Hermione, allaient céder d'un moment à l'autre, ainsi que la porte.

    Qu'est-ce qu'ils allaient faire face à des Mangemorts ? D'après les hurlements qu'ils entendaient, il ne devait y avoir plus de Loups-Garou. La pleine Lune avait-elle disparue derrière des nuages ? Ou le soleil se serait-il levé ? En tout cas, du moment que les Garous ne seraient plus présent, ça réconforterait légèrement les écoliers.

    Lavande, Luna, Hermione, Fred et George, ainsi qu'une demie douzaine d'autres étudiants – dont les deux enfants retrouvés dans la salle commune de Gryffondor – tremblaient derrière le rouquin. Ils se tenaient là, comme si lui pouvait les défendre tout seul. Lui même était effrayé de la situation. Il regarda par dessus son épaule et voyait ses amis concentrés sur la seule issue de la salle.

    Sauf que, ce n'était pas la seule issue. Ron y repensa en voyant l'accès au passage secret menant à la Tête de Sanglier, s'ouvrir. Il en fut étonné. Les élèves qui étaient partit plutôt étaient-ils revenu ? Neville ne pouvait laisser ses camarades dans le pétrin ainsi. Mais ce ne fut pas des élèves qui y sortirent, mais des adultes. Il sursauta en voyant son père et sa mère apparaître les premiers.

    Fred et George ne comprenaient pas la réaction de leur frère et détournaient le regard pour voir leurs parents. Ceux-ci étaient accompagnés par Sirius Black, Alastor Maugrey et de Remus Lupin.

    Les fils Weasley se jetaient dans les bras de leur parents, tandis que Hermione dans ceux de Sirius.

    En voyant l'homme qui c'était évadé de la prison d'Azkaban il y a de cela deux ans plutôt, Lavande s'était reculée. Personne ne ce soucia d'elle.

    - Ça fait plaisir de vous voir, les enfants, nota Arthur Weasley en serrant fort dans ses bras ses trois enfants.

    Molly remarqua que Ginny n'était pas avec eux, comme la veille.

    - Où est Ginny ? demanda-t-elle espérant avoir des informations.

    Hermione fit un signe de tête. Elle ne le savait pas et elle aimerait bien le savoir. La femme fit une grimace. Son menton trembla. Hermione tenta de la rassurer en la prenant dans ses bras. Une minute après, elle alla voir Lupin pour lui demander directement si il avait une potion Tue-Loup sur lui. Heureusement, c'était le cas.

    Les deux personnes se précipitaient donc au chevet du lit où reposait Viktor. Hermione redressa légèrement la tête de celui-ci tandis que Lupin versa le contenue de la fiole qu'il avait sortit dans la bouche du jeune homme.

    - Il ne craint plus rien à présent, ajouta-t-il avec un sourire aux lèvres.

    La jeune Granger imita le même geste. Elle se sentait rassurée.

    Soudain, il eut des spasmes. Son lit s'ébranla, il semblait sauté sur lui même. Il commençait à transpirer énormément et à cracher un liquide épais qui ressemblait à du miel. Hermione ne comprit pas ce qui déroulait sous ses yeux.

    - Son corps chasse le virus, expliqua Lupin en posant une main sur l'épaule de la jeune femme.

    Elle était inquiète. Elle ne pouvait continuer à le voir souffrir comme ça. Elle se résigner à le laisser pour allé dans les bras de Sirius, versant des larmes. L'homme posa une main sur sa chevelure puis lui posa un doux baisé dessus. Ils faisaient tous partit de la même famille, ou du moins, ils se considéraient comme telle. C'était normal de s'entre aider entres membres de cette famille. Le 12 square Grimmaurd étant la maison des Black était également le Quartier Général de l'Ordre. Et c'était comme le second foyer pour tout les adhérents.

    La joie était présente entre ses quatre murs. Le moral des étudiants était à bloc. Viktor était hors de danger, les Weasley étaient presque au complet, il ne manquait plus que Ginny. Harry manquait également à l'appelle. Le bonheur que partageaient les individus étaient unique. Tellement spéciale qu'ils n'avaient pas vu Lavande sortir de la salle par le passage secret. Ils n'avaient pas remarqués non plus que les coups sur l'entrée principale avaient cessés. C'était même plutôt bizarre.

    - On a vu des élèves à la taverne, nota Lupin une fois que tout le monde se soient rassasiés de leurs proches. Pourquoi ne sont-ils pas ici, avec vous ?

    - C'est de ma faute, dit Ron tête baissée.

    Les deux jumeaux firent un pas en avant.

    - Non, c'est de notre faute, on ne les a pas retenus, firent-ils en échos.

    Molly leur jeta un regard de compassion en rajoutant que ce n'était la faute de personne. Si ils étaient partis, c'était dû au danger de la situation, ils ne voulaient pas sacrifier leur vie dans une guerre alors qu'ils savaient déjà d'avance qu'ils allaient perdre.

    Fol Œil avait son œil bleu qui était concentré sur l'entrée de la salle. Voyait-il à travers ?

    - Alastor ?

    Sirius tenta de se renseigner. Un instant après, Maugrey lui répondit négativement de la tête. L'endroit était crée par la magie, normalement, il pouvait voir à travers celle-là. C'était bizarre. Était-ce à cause des sortilèges de protection ?

    Un léger cri de souffrance fit sursauter Hermione. Viktor tenta de se redresser avec difficulté. La blessure sur son torse était quand même imposante, normal qu'il ressentait une douleur. La Gryffondor se précipita à ses côtés pour l'aider.

    - Aide moi, dit-il en passant un bras autour de la fille.

    - Mais, tu es faible, répondit-elle en assistant quand même le bulgare.

    Il fut sur pied en moins de deux et soutenu par Hermione.

    - Je veux me battre, pour la Résistance !

    - Tu auras l'occasion de te battre dans le reste de ta vie, mais pour l'instant, tu devrais plutôt te reposer et partir d'ici. C'est trop dangereux, expliqua Lupin.

    - Tu n'es pas en état de faire quoi que ce soit, rajouta Sirius. Il faudrait mieux pour toi que tu quittes l'établissement.

    Viktor fit une grimace. Il n'aimait pas entendre ce genre de chose à son propos. Lui, le grand Viktor Krum, chérit par tellement de fan. Il devait s'y résigner. Il acquiesça d'un signe de tête et commença à forcer Hermione vers le passage secret.

    - M... Mais... fit-elle en regardant Ron.

    Il ne savait quoi répondre. Avoir un blessé dans la Résistance pouvait être handicapant. C'était mieux pour tout le monde. Sauf, que son amie ne parlait pas de ça. Elle voulait rester et se battre avec ses amis, avec sa famille. Malheureusement, c'était son fort intérieur qui voulait ça, pas elle même. Son désir était de se réveiller en plein cauchemars. Sauf qu'elle savait que ce qu'elle vivait était réel.

    Donc, elle accompagna son compagnon hors de la salle, hors du danger.

    Ron l'avait regardé jusqu'à qu'elle passe la porte. Puis, il c'était retourné vers l'entrée principal qui venait de nouveau prendre quelques coups. Il n'avait pas remarqué que tout les autres élèves restant avaient également fuis. Il ne restait plus que les Weasley, Sirius, Lupin, Alastor, et lui même. Il jeta un regard triste à ses proches puis se concentra de nouveau sur l'entrée. Celle-ci succomba aux coups et une demie douzaine de Mangemorts assiégea le Quartier Général de la Résistance...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :