• Chapitre 31 - Kreattur

    Chapitre 31

    Kreattur


     

    Harry tourna les talons. Ses côtes se prirent l'angle d'un mur qu'il n'avait pas vu. Normal, avec le noir totale, il avait du mal à percevoir ce qu'il l'entourait. Il lâcha un juron et posa ses deux mains sur l'endroit où ça lui fait mal. Il continua sa course à l'aveuglette à travers les couloirs de l'école. Son objectif ? Le bureau de Dumbledore.

    L'étudiant était au deuxième étage, il connaissait l'établissement scolaire comme ça poche et savait où il allait. La gargouille qui cachait les escaliers menant à la tour du bureau ce trouvait à quelques dizaines de mètres de lui.

    Mais quelque chose n'allait pas. C'était trop simple. Où étaient les Mangemorts ? Que faisait celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom ? Était-il à Poudlard ? Sûrement pas, sinon il l'aurait sut par n'importe quels moyens. Mais, le silence qui régnait dans ces longs couloirs qui avaient l'habitude d'être occupés par des élèves, mettait en alerte ses oreilles. Il ne pouvait pas jouer avec la vue mais pouvait exploiter ses autres sens. Il s'arrêta et tenta de contrôler sa respiration. La douleur aux côtes lui fit horriblement mal. Il sentit un liquide au bout des doigts. Il commença à paniquer mais après avoir gouté, il se rendit compte que ce n'était que sa sueur. Son cœur battait à vive allure, il avait eu peur d'être blessé. Si ça lui aurait arrivé, son odeur aurait pût attirer des Loups-Garou du coin. Il avait quelques plaies sèche sur le visage, les bras et les jambes, rien de grave.

    Le Gryffondor s'appuya sur le mur le plus proche, il se calma et resta à l'écoute. Au bout de plusieurs secondes, il n'entendit que sa respiration et son cœur frapper contre sa poitrine. Soulagé, il reprit sa marche avec moins de stress.

    Quelque chose le poussa au niveau des jambes. Il s'effondra sur le ventre et lâcha sa baguette. Il n'avait pas entendu le moindre bruit d'un adversaire proche de lui. Il paniqua, les battements de son cœur reprirent de plus belles. Cherchant à l'aveuglette sa baguette, un coup lui fut donné au visage. Par réflexe, Harry saisit de la main gauche la chose qui venait de le frapper. Puis, il retrouva son arme de l'autre main. Il se releva.

    - Lumos !

    La lumière rayonna sur un rayon de deux mètres. Il avait dans sa main, la jambe d'une petite créature qui n'était autre que...

    - Kreattur, souffla Harry entre ses dents.

    Cet elfe de maison au service de la famille Black était très spécial. Chauve, un nez particulier et des poiles sortant de ses oreilles faisaient de lui un serviteur assez repoussant. Il se débattait de l'emprise que portait l'étudiant sur sa jambe.

    - Que fais-tu ici, Kreattur ?

    Le concerné bafouilla quelques mots qu'Harry ne traduisit pas, puis il répondit en articulant.

    - Potter a fait quelque chose de mal. Le Maître ne va pas être content.

    - Tu parles de quoi ? Et de qui ? La mère de Sirius ? Interrogea Harry en secouant l'elfe.

    Kreattur tenta de nouveau de s'échapper mais le jeune Potter le tenait fermement.

    - Le Maître m'a ordonné de veiller sur Harry Potter. Mais monsieur Potter est partit trop vite, je l'ai donc perdu. Maintenant, je l'ai retrouvé, oui, maintenant je ne dois plus perdre Harry Potter.

    - Qui ?! Hurla Harry. Qui t'a ordonné de me surveiller ?!

    C'était la première fois qu'il hurlait aussi fort. Il venait de déclarer sa position à tous les Mangemorts présents dans cette partie du château.

    Kreattur hésita de répondre. Il avala sa salive avec délicatesse.

    - Maître Sirius Black.

    Harry lâcha sa capture et cette dernière tomba lourdement sur le sol. Les yeux du jeune homme brillèrent. Il regarda Kreattur se relever en se secouant et après, jeter un regard noir à celui qu'il devait protéger.

    - Mais, Sirius est mort !

    - Non Harry Potter, Sirius Black est toujours vivant et attend le bon moment.

    - Le bon moment de quoi ?!

    Il pointa sa baguette sur lui. Contrairement à tous les elfes, qui par ce geste se seraient repliés sur eux même, Kreattur affronta la baguette. S'il pouvait mourir au lieu que de servir ce vaurien, il en serait bien content. Mais, il n'avait pas le choix que d'exécuter les ordres de son maître, tel était son rôle.

    - Maître Sirius m'a interdit de vous en parler. Il m'a dit que toute vos réponses seront dans ce bureau.

    L'elfe montra du doigt sa droite. La gargouille en guise de porte du bureau de Dumbledore était découpé au niveau de la moitié. Une faible lumière émanait de là bas. Harry serra des poings et posa son regard sur la créature.

    - Tu ferais bien de rester dans le coin, Kreattur, je m'occuperais de toi après.

    Le Gryffondor passa une main sur ses cheveux gras qui collaient sur son front. Il transpirait énormément. Il s'avança vers la l'entré menant à la vérité. Albus Dumbledore, le directeur de Poudlard tant admiré par Harry allait d'une manière ou d'une autre, tout lui avouer. N'étant pas aussi puissant que lui, il avait un minimum de chance de le forcer. Peut être qu'il dévoilerait toutes les réponses de son plein gré.

    Kreattur fit une courte révérence accompagnée d'injures qui, cette fois, Harry les entendit parfaitement. Il ignora ceci et ce dépêcha d'avancer. Avec le bruit qu'il avait fait, Dumbledore devait l'avoir entendu et qui sait quel autres monstres.

    Il arriva très vite au niveau de la statue à moitié détruite. Là, il souffla et éteignit le bout de sa baguette. Il sentit un léger courant d'air froid accompagné d'odeurs habituel, lui lécher le visage. C'était agréable mais quand il s'aperçut que ça venait tout droit du bureau du directeur, il en fut dégouté.

    Un pas en avant, il enjamba le bas de la gargouille et commença à monter les escalier en colimaçon. Son pouls s'emballa, et en plus de cela, il commença à trembler. Il pris une grande bouffée et regarda la porte entre-ouverte du bureau. Dans ses yeux se dessinaient la vengeance mais surtout la souffrance. Il fallait que tout ça cesse, et maintenant.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :