• Chapitre 30 - Que faire ?

    Chapitre 30

    Que faire ?


     

    Les minutes passaient à grande vitesse, et plusieurs autres étudiants avaient quitté la Salle sur Demande en passant par le passage secret menant à la Tête de Sanglier. Les élèves pensaient que la situation serait moins lourde à Prés-au-lard. Ce n'était pas le cas, le temps jouait beaucoup, dans quelques heures, l'armée des Ténèbres seraient prête à conquérir le monde des Sorciers et celui des Moldues.

    Ronald Weasley était toujours assis sur la chaise, ses deux frères étaient assis à une table contre un coin, en train de parler à Lavande Brown. Hermione, tant qu'à elle, était toujours au chevet de Viktor Krum, qui avait des convulsions par moment. Luna Lovegood étudiait deux livres en même temps sur les Loups Garou. En bref, il ne restait qu'une poignée d'élèves présents, fidèle à la Résistance.

    Le silence était dés plus total à l'intérieur de la salle, personne ne faisait le moindre bruit, mais à l'extérieur de la salle, c'était tout le contraires. Des hurlements, des coups contre la porte et même des sorts se jetaient sur l'entrée afin d'y pénétrer et de neutraliser tout individus se trouvant à l'intérieur. Ces derniers ne s'en souciaient pas trop. Les sorts de protection d'Hermione fonctionnaient à merveille et ne semblaient pas céder. Heureusement, qu'elle, écoutait en cours et apprenait via les livres de la bibliothèque.

    Ron regarda ses mains moites et tremblantes. Pourquoi tremblait-il ? Il avait peur. Peur de ne plus revoir ses parents et les autres membres de sa famille ainsi qu'Harry, et surtout, peur que ça soit les derniers moments qu'il passait dans l'école. Il se sentit gêné d'être autant stressé. Mais, c'était dans la nature humaine d'avoir peur tout comme faire des bêtises. C'était le cas des professeurs de Poudlard. Ils avaient fait une grave bêtise lorsqu'ils ont tous retournés leur manteau. Ron ne pouvait y croire encore. Les images du repas de midi défilaient dans sa tête. L'arrivée de Viktor ainsi que de Sally-Ann Perks et de Jack Sloper... Puis, les membres du ministère de la magie et leur exécution... Ensuite, les Mangemorts, par dizaines et enfin, la fuite d'une grande partie des élèves. Le reste était coincé dans l'école. Le rouquin eut même un sursaut en repensant l'objectif de la Résistance. Celui-ci était de sauver les jeunes adolescents. Personne sauf Viktor et Drago étaient sortis de la Salle sur Demande. Ron et quelques autres étaient partit les rechercher – l'inquiétude y était pour quelque chose – mais le résultat ne fut que la trouvaille du Bulgare et de sa blessure. Et si Drago avait réussi sa mission, et si il avait trouver des résistants, peut être même Ginny.

    Harry, tant qu'à lui, il était partit depuis bien trop longtemps. Ron envisageait les pires scénario, la mort en passant à la capture de son ami et a une quelconque maltraitance. Des frissons parcoururent le corps de Weasley, non, pourquoi il pensait à ça ?! Harry allait bien, il en était sûr, il n'allait pas tarder à rentrer et toute une armée serait derrière lui ; des centaures et autres.

    - Je suis désolé pour tout à l'heure.

    Ron fit un bond sur sa chaise. Il n'avait pas entendu Hermione s'approcher de lui. La jeune femme lui lança un regard moqueur. Lui, il répliqua par le froncement des sourcils.

    - Oh, ce n'est pas grave tu sais...

    - Si, si, ça l'est. Je ne sais pas ce qui m'a pris, sûrement le coup de la colère, en déduisit-elle.

    - Sûrement, répéta Ron en regardant encore ses mains.

    Hermione croisa des bras puis, regarda son ami jouer avec ses mains et ce ne fut qu'au bout de deux minutes qu'elle s'accroupit pour lui prendre les mains.

    - Qu'est-ce qu'il a ? demanda-t-elle d'une voix douce.

    Il dégagea ses mains de l'emprise de sa camarade et hésita à répondre. Il posa son regard sur ses frères jumeaux et Lavande qui les épiaient du coin de l'œil.

    - Je ne sais pas... Je m'inquiète pour Harry.

    - Moi aussi, Ron, moi aussi.

    - Oui, mais le pire, c'est que je ne sais pas quoi faire pour nous rendre utile.

    Un petit son sortit de la bouche de la brune. Elle baissa la tête et lui répondit tout simplement :

    - Mais, tu te rends utile à veiller sur nous et garder cet endroit en notre possession.

    En disant ses mots, elle examina la salle de haut en bas. Le réconfort qu'elle était censée apporter fonctionnait, car Ron esquissa un sourire.

    Hermione posa un doux baiser sur le front du rouquin, celui-ci eu ses joues qui commençaient à rougir.

    - Je m'excuse encore, Ron. Je m'inquiète gravement pour la santé de Viktor. Il n'arrête pas d'avoir des spasmes et cela me fait peur.

    Le Gryffondor jeta un rapide coup d'œil en direction du lit où le concerné reposait dessus. Il avait beaucoup de tremblements.

    - Et, qu'est-ce qu'on peut faire pour lui ? Se renseigna Ron sans quitter des yeux le joueur de Quidditch.

    Hermione haussa les épaules. Elle se releva et l'os du genou gauche craqua. Tout le monde se retourna vers elle, celle-ci en fut également surprise. Luna s'était levée de sa chaise avec un livre entre les mains, nommé Tout savoir sur les loups garou. Elle avançait tout en lisant à haute voix un texte :

    - Pour neutraliser l'effet de contamination d'une personne fraichement griffés, ils faut lui faire boire la potion Tue-Loup avant que la première transformation ait lieu. Si elle s'est déjà transformé, inutile d'essayer de lui faire boire...

    Elle termina sa phrase en regardant Hermione droit dans les yeux.

    - M... Mais... Où trouver la potion ? Bégaya-t-elle en posant une main sur sa bouche.

    - Il n'y a qu'une seule personne qui en porte toujours sur lui... commença George.

    - … Il s'agit de Lupin, termina Fred.

    Ron acquiesça. Ce membre de l'Ordre du Phœnix était un loup garou depuis sa plus tendre enfance. Il avait toujours sur lui, au moins une fiole de cette potion. Il suffisait juste de le trouver. Hermione en avait le sourire aux lèvres, sauf qu'il y avait un problème.

    - Vous avez oublié ce que papa et maman nous ont dit au Terrier ? Les membres de l'Ordre ont étaient envoyés en mission piégé par Dumbledore, rétorqua Ron en replongeant encore une fois son visage dans ses mains.

    Tout les étudiants baissèrent la tête. Le sourire de la Gryffondor se transforma en grimace.

    - Que faire, alors ?


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :