• Brisingr

    Brinsigr

     

    Informations

     Titre : Brinsigr

    Type / Genre :
    Fantastique

    Auteur :
    Christopher Paolini

    Pages : 827

    Editeur : Bayard Jeunesse

    Saga : Le Cycle de l'Héritage


    Quatrième de couverture

    Eragon a une double promesse à tenir : aider Roran à délivrer sa fiancée, Katrina, des griffes des Ra’zacs, et venger la mort de son oncle Garrow. Mais le combat continue contre Galbatorix. Les nains, les elfes, le peuple du Surda et les Urgals eux-mêmes se rallient aux Vardens, sous l’autorité de Nasuada. Ce qui ne va pas sans frictions et rivalités. Quant à Eragon et Saphira, ils n’ont pas achevé leur formation. L’enseignement et les conseils d’Oromis et de Glaedr, le dragon d’or, leur sont plus que jamais nécessaires, car, entre batailles contre les soldats du tyran, luttes intestines et souffrances secrètes – l’elfe Arya est toujours présente dans les pensées d’Eragon –, le jeune Dragonner et sa puissante compagne aux écailles bleues doivent sans cesse donner le meilleur d’eux-mêmes. Or, depuis que Murthag lui a repris Zar’roc, Eragon n’a plus d’épée…


    Avis


    J'ai dévoré les 800 pages en moins d'une semaine. J'ai eu du mal avec les cent premières pages, mais j'ai accroché avec tout le reste. Que des révélations tout au bout. Des actions réaliste (merci Paolini de m'avoir fait rêver), mais bon, faut aussi savoir qu'Eragon use de la magie ^^'.

    J'ai grandement apprécié les batailles où participe Roran. Qu'est-ce que je l'adore ce personnage, avec son amoureuse, Katrina ♥. Le seul truc que je n'ai pas aimé c'est quand il se bat avec le Kull. Mais bon, c'est que Roran a un coeur.

    La bataille entre Saphira et Eragon contre Thorne et Murtagh est bien tourné. Superbe descriptions durant tout le long du chapitre.

    Nasuada, je ne sais pas pourquoi, mais, je ne l'aime pas trop. L'épreuve des Longs Couteaux était, je trouves, abusé. Et comme par hasard, elle a gagnée... Dommage...

    Orik, nouveau roi des Nains, c'était inévitable, bien sûr.

    J'ai noté que Paolini utilisé plusieurs fois le mot ''dabitude'' dans les 150 premières pages, comme quoi, il les a du écrire dans une période spéciale, car dans le reste du bouquin, on voit rarement ce mot là.

    La fin du bouquin, au moment où nos deux Héros (Eragon & Saphira) arrivent chez les Elfes, j'ai trouvé ce moment vraiment abusé également. Que des révélations, mais vraiment que des révélations : le coeur des coeurs des dragons ; les parents d'Eragon ; Brisingr, la nouvelle épée d'Eragon... Bref, vraiment abusé.

    Certaines descriptions dans le long du livre sont lassante, mais vraiment lassante.

    Les deux-trois derniers chapitres de l'histoire nous laisse sur notre faim. J'ai vraiment hâte de tenir le dernier bouquin entre les mains et de lire les dernières aventures de nos héros. En espérant que Paolini nous surprennes.


  • Commentaires

    1
    arya
    Vendredi 8 Octobre 2010 à 22:00
    cc, c'est clair que la fin nous laisse sur notre faim, j'espère que arya va enfin avouer ses sentiments à eragon. J'espère que paolini à prévu de les mettres ensemble.
    Biz
    2
    arya
    Vendredi 8 Octobre 2010 à 22:02
    si tu veux me répondre, mon adress c'est: arya@hotmail.fr
    3
    Joadar Profil de Joadar
    Vendredi 8 Octobre 2010 à 22:15
    J'attends impatiemment le tome 4 pour découvrir tout les secrets qui pèsent sur cet univers ^^.
    4
    arya-eragon
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 22:25
    ce livre est super mais c'est vrai que vers les derniers chapitres, c'est pas très nette, j'espère que dans le tome 4, C.P. développera la relation entre Eragon et Arya car à la fin du livre on rest sur notre faim.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :